Conseils-Consignes

Accueil / B.M.L.D / Conseils-Consignes

Retrouvez ici de nombreuses infos sur votre BMLD. Page mis à jour périodiquement en fonction de vos questions
Mise à jour du 1/01/2019

Vous vous intéressez au BMLD ? Vous trouverez ici des réponses à certaines de vos interrogations.

La principale difficulté sera évidemment la distance. 200 km (ou même 120), ce n’est pas rien. Il faudra que le physique, les pieds en particulier, tiennent le coup.
Mais il y a aussi tout le reste, en particulier le moral et la bonne organisation.

NB: ce texte est écrit pour le BMLD 200. vous l’adapterez pour le BMLD 120.

Une bonne gestion du temps

Même si vous partez dans l’inconnu, il faut essayer de planifier: à quelle vitesse marcher ? Quels temps de repos prévoir ? En théorie, il suffit de marcher à 2,67 km/h pour boucler dans les temps mais alors: temps de repos 0 ! Il vaut mieux marcher plus vite ! À l’opposé, avec temps de repos 0 et marche en continu à 6 km/h, je suis de retour vendredi en fin d’après-midi (18h20).
Autant prévoir une allure intermédiaire: à 4 km/h, il me faut 50 h de marche et donc 25 h de repos parmi lesquelles des heures de sommeil, de repas ou simplement d’arrêt.
À 5 km/h, 40 h me suffisent ce qui peut permettre d’envisager une arrivée samedi soir pour éviter une 3ème nuit dehors.
Essayez de choisir votre rythme, votre solution sans en faire une fixation pour être capable de vous adapter en cas de coup dur. Pour les arrêts, essayez de vous en tenir à la durée prévue sans céder à la fatigue.

Peut-on éviter la marche de nuit?

Fin mai-début juin, les jours sont longs: lever du soleil à 6h15 et coucher à 21h45; vous disposerez de 15h30 de jour pour marcher et même 16h30 en profitant des lueurs du crépuscule et de l’aube. On peut donc compter sur 14+16+16+6=52 h de lumière du jour. Est-ce suffisant ? À 4km/h, certainement pas car il faut prévoir des arrêts, y compris de jour. Alors équipez vous et préparez vous techniquement et mentalement à marcher de nuit.

Marcher la nuit

Cela nécessite évidemment un équipement adapté: éclairage pour voir et être vu, gilet de sécurité (jaune: c’est tendance). Préparez-vous aussi mentalement: imaginez-vous très fatigué, à 1h du matin, en pleine campagne déserte, en train de diriger votre frontale dans toutes les directions pour trouver ce foutu minuscule balisage jaune et rouge signalé par le topo-guide… Le mieux: faites un essai autour de chez vous une nuit avec votre équipement.

Les balisages: ils peuvent vous aider mais il peuvent aussi être une source d’erreurs de parcours

Vous le savez, votre circuit ne sera pas fléché. Cependant de nombreuses portions seront balisées:
itinéraire de Grande Randonnée (GR, 2 traits blanc/rouge)
itinéraire Grande Randonnée de Pays (GRP, 2 traits jaune/rouge)
sentiers de Petite Randonnée ou circuits locaux (1 trait jaune ou vert ou …)
circuit du lys à la Chapelle au Lys (dessin en forme de lys)
itinéraire « Vendée à Vélo » (panneaux ou poteaux spécifiques)
Les portions balisées sont signalées dans le topo-guide par les couleurs correspondantes.
Les panneaux « Vendée à Vélo » y sont remplacés par 2 teintes de vert (pensez: « Vert/Vert = VV = VendéeVélo »)

Mais…

1-ne suivez pas aveuglément un balisage; il faudra savoir le quitter. Seules les indications du topo-guide sont valables
2-les marques de balisage peuvent être anciennes, peu visibles ou même parfois carrément absentes
3-le tracé des GR et des GRP sur la carte est parfois faux !!! En effet ces tracés évoluent et les mises à jour des cartes IGN ne suivent pas toujours

Manger

Une bonne alimentation est évidemment indispensable. Il n’y aura pas de ravitaillement, vous n’avez droit à aucune assistance personnelle et vous ne pourrez pas tout embarquer dans le sac à dos: il faudra donc acheter au fil du circuit. Mais les commerces de bouche se font de plus en plus rares: vous devez planifier vos points d’achats.

Bournezeau (km 20): on trouve tout mais, le jeudi est férié. Que restera-t-il d’ouvert quand vous y serez ?
La Réorthe (km 39): rien de rien (si ce n’est un distributeur de baguettes à l’écart du circuit)
La Caillère (km 57): on y trouve tout mais vous y passerez, normalement, entre jeudi 18h30 et vendredi 6h30. Jeudi soir: boulangerie et supérette seront fermées (jour férié); restera le restaurant.
Bourneau (km 76): une boulangerie. Sera-t-elle ouverte quand vous passerez ?
Vouvant (km 83), Mervent (km 99) et Foussais (km 118): on y trouve tout et là, les horaires peuvent convenir.

Ensuite, les possibilités sont moindres:

St Hilaire de Voust (km 140): supérette et restaurant
La Chapelle au Lys (km 148): restaurant saisonnier (???)
L’Etruyère (km 157): restaurant
Cheffois (km 166): bar ouvert très tard le soir et boulangerie

Pour le final, vous êtes sauvés puisqu’on trouve un peu tout à Mouilleron (km 173), Bazoges (km 181) et Sigournais (km 195).

En plus, quelques restaurants et même une boulangerie en pleine campagne.

En résumé: mieux vaut prévoir à manger pour les 80 premiers kms et ensuite s’approvisionner sur place. Peut-être aussi glisser un couteau et une cuillère dans le sac à dos.

Boire

Outre bars, restaurants et même supérettes, le topo-guide va s’attacher à vous dénicher des points d’eau intermédiaires, tous les 10 km si possible.
À prévoir: un ou des contenant(s) pour 10-12 kms d’autonomie en eau et un gobelet car certains lavabos de toilettes publiques sont trop peu profonds pour y glisser votre gourde.

Dormir

Il faut là aussi prévoir et planifier. Le topo-guide vous annonce toutes les possibilités d’hébergement (hôtels, gîtes, camping) et d’abri (salle, préau, hangar… ). En forêt de Mervent, vous trouverez pas mal de cabanes forestières: pourquoi pas s’allonger 1 heure ou deux sur un banc pour récupérer voire dormir.
Pour un hébergement payant, renseignez-vous à l’avance sur les disponibilités et même, si vous êtes sûr de votre rythme: réservez. Notez la présence de mobil-homes dans chaque camping.
Pour ceux qui emmènerait leur tente ou pour les adeptes de la « belle étoile », le topo-guide signale quelques coins de « bivouacs ».

GPS et téléphones portables

Les quelques abris (3 à 5) mis officiellement à votre disposition seront équipés de prises électriques pour recharge.
Le smartphone (comme le GPS) n’est pas imposé mais conseillé, ne serait-ce que pour, par exemple, commander un sandwich dans la prochaine boulangerie.
En cas d’affluence (relative) aux « points d’électricité », peut-être prévoir une prise multiple ?

Contrôles

La procédure de contrôle de passage est décrite dans le règlement. Périodiquement (tous les 10 kms à peu près), vous devrez déposer une « carte de passage » dans une BAL (Boîte A Lettres) précisément décrites dans le topo-guide. Cette carte de passage contient votre identité et l’adresse du destinataire. Avant de la déposer, vous y aurez noté votre heure de passage, heure de passage que vous aurez aussi inscrite sur votre carnet de contrôle.
Périodiquement, le propriétaire de la BAL nous transmettra le nom des marcheurs passés devant chez lui et, en fin d’opération, nous récupérerons l’ensemble des cartes de passage.
Ceci nous permettra de suivre l’avancée des différents marcheurs et, au final, de valider (ou non) votre BMLD.

Par le topo-guide, vous connaîtrez donc à l’avance la position des points de contrôle. Mais les organisateurs mettront aussi en place des « contrôles secrets » en des points non prédéfinis.
Bien entendu, carnet de contrôle et cartes de passage vous seront fournis au départ avec 2 étuis étanches et 2 tours du cou qui vous permettront de les protéger et de les transporter.
Ces documents seront personnalisés avec vos données personnelles, sauf pour les inscrits sur place qui devront eux-mêmes y inscrire leur identité.

Suivi

Il n’y a rien de prévu pour votre suivi. Si vous souhaitez que vos proches soient informés, c’est à vous de le faire.
Seuls les contacts avec les propriétaires des BAL nous permettront de remplir, en différé, notre tableau de marche qui ne sera pas diffusé.

Bagages de route

Pour vous alléger, nous pourrons prendre en charge de petits bagages (5 kg maxi) que nous mettrons à votre disposition en des « points de rencontre » sur le circuit.
Pour le BMLD 200: 2 petits bagages et donc 2 points de rencontre à Bourneau (km 76) et au Fief (km 137).
Pour le BMLD 120: 1 seul point de rencontre à Bourneau (km 54)
Attention aussi au volume du sac: 20 litres maxi donc pas de sac de couchage. Mais vous pourrez y glisser des vêtements, des chaussures, du ravitaillement, des piles… Et aussi un sac plastique pour linge sale.
Fermez les bien et protégez bien le tout: nous n’assurons rien, ni le contenu, ni l’état.
Dernière chose: pensez-bien à les identifier (nom, prénom, destination) de façon claire et robuste.
Notez que le retour à Chantonnay ne pourra se faire qu’après passage des derniers marcheurs aux points de rencontre.

Sécurité, soins

Le respect des règles de la sécurité routière s’impose évidemment sur toutes les routes empruntées, même petites. La nuit vous serez éclairés et vous porterez un gilet de sécurité. Le règlement prévoit que les organisateurs peuvent imposer l’arrêt à un marcheur insuffisamment protégé et même décider l’exclusion en cas de refus.
Pas d’assistance donc pas de service médical à votre disposition: vous prévoirez un minimum de pharmacie personnelle…

Courir ?

Bien que le BMLD soit une épreuve de marche, nous n’interdisons pas à ceux qui le souhaitent de courir en permanence ou par intermittence.
C’est la raison pour laquelle les horaires indiqués sur le topo-guide pour le passage aux points de contrôle ne sont qu’indicatifs: vous pourrez passer avant l’heure minimale.
Par contre le temps global (33h20’) ne peut pas être raccourci. Aucune arrivée ne sera acceptée avant vendredi 31 mai à 18h20.

ATTENTION

Pour vous inscrire, n’utilisez pas la procédure proposé ci-dessous (destinée aux marches journalières) mais sélectionnez, dans l’onglet B.M.L.D, la rubrique Inscription BMLD